Jeudi 2 juin 2067: Moussa, quelle transformation du Sahel et de Bani
Pourquoi ne paye-t-on pas les hydrocarbures et les matières premières africaines dans leur devise nationale? L’exemple de la demande de la Russie d’être payé en Rouble pourrait-il changer la donne en Afrique? Même si le Franc CFA est adossé à l'euro, est-ce qu’un tel changement pourrait permettre à l’Afrique de soutenir sa monnaie et de financer son propre développement? Plein de questions se posent. Je vous invite à découvrir ce qui s’est passé en 2067.

Bonjour les amis, 

Je suis arrivé à Bani la semaine dernière. Quel voyage cette traversée du Sahara en train en passant par l'Algérie, le Mali pour arriver au Burkina Faso. Que d'émotions! Que de retrouvailles! Que d’amis partis! Ça a été difficile pour moi de m’y retrouver tant le village a changé. La plus grosse surprise est la verdure qu’il y a. Les gens du village ont créé un Commun forestier et agricole à Bani financé par le plan Nelson Mandela et par le Cauri la monnaie unique de la CEDEAO. Quel pied de nez aux occidentaux, le Cauri est le nom d’un coquillage qui a été utilisé comme une des premières monnaies au monde. 

Les résultats sont incroyables. Ils ont réussi à rentrer dans un cercle vertueux. Les techniques de reforestation et les pompes solaires pour trouver de l'eau ont eu un effet cathartique pour permettre l’implantation des forêts et rentrer dans un cercle vertueux. Les forêts conservent l’humidité. Les feuilles et les déchets des arbres ont permis le développement de la biodiversité. 

L’approche raisonnée de la gestion comme un Commun a permis de de préserver les ressources.  

Commentaire:

Côme: merci Moussa, mon ami, pour ces nouvelles. Content pour toi que tu sois bien arrivé. Prends soin de toi. Pourras-tu nous envoyer des photos. Je voulais partager que la monnaie unique de la CEDEAO (communauté économique des États d'Afrique de l’ouest), la Caurie, a pu voir le jour grâce aux exportations d'hydrocarbures et de métaux précieux. Dans les années 2030, la CEDEAO, inspirée par la Russie, a pu imposer d’être payée en Caurie et plus en Euro ou en Dollar. Ce changement a vu le jour après un bras de fer entre les compagnies pétrolières et minières internationales, les États importateurs et les pays d’Afrique de l’ouest. La CEDEAO était devenue un des grands pôles économiques de la planète avec 700 millions d'habitants, une monnaie unique et de nombreuses richesses naturelles gérées sur la base de Communs. Très vite, la croissance de la population s'est stabilisée dans les années 50. Le grand chamboulement de ce plan a été la réappropriation des matières premières par les populations des pays. De nombreux pays Africains ont suivi le chemin de la France dans la démocratie participative et l’autogestion dans les années 30-50 et dans la réappropriation des communs par les populations. Les coups d'État n’ont plus eu de raison d’être car il n’y avait plus un dirigeant unique dans les pays mais des collectifs autogérés non manipulables.

Autres informations:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_muraille_verte_(Afrique) 

Suite des chapitres du 16 et 17 avril

Jean-Christophe Léonard

Crédit photo Bin im Garten

Jean-Christophe LÉONARD
2 juin, 2022
Partager ce post
Archiver
Se connecter Pour laisser un commentaire
Mercredi 1 juin 2067: Anatole, Le menu pour ce midi.
Ce matin, à l’agora des possibles, ça parle de motivation, d’envie. Une expérience en amenant une autre, un apprentissage en amenant un autre, une surprise pouvant déclencher une envie, c’est le chemin. Ce chemin est propre à chacun. Pas toujours évident à suivre pour les accointeurs d’une agora. C’est aussi ce qui fait la vie d’un lieu d’apprentissage. Le cadre est important pour sécuriser et contenir.