Samedi 28 mai 2067: Côme, gouvernance partagée vs anarchie.
Qu’évoque pour vous le mot anarchie? Désordre, chaos, confusion, troubles, émeutes, pagaille vous sont peut-être venus à l’esprit. Connaissez-vous la définition de l’anarchie? L’anarchie est selon le Larousse la “Conception politique et sociale qui se fonde sur le rejet de toute tutelle gouvernementale, administrative, religieuse et qui privilégie la liberté et l'initiative individuelles”. La prochaine fois qu’un homme politique emploiera le mot anarchie, je vous invite à vous souvenir de cette définition. Ce mot stigmatise. A l’inverse des personnes se prétendent anarchistes pour revendiquer la violence et le chaos. Ils n’ont rien d’anarchiste. Dans ce chapitre, vous découvrirez une organisation qui fonctionne un peu dans l’état d’esprit de l’anarchie. Il y en a beaucoup en France et dans le monde qui fonctionnent déjà comme ça et qui sont très performantes et respectueuses du vivant. Je préfère dire qu’il s’agit d'organisations vivantes autogérées ou à gouvernance partagée.

L’autre jour, Jacques, un enfant de l’agora, m’a demandé ce qu’est l’anarchie. Un parent leur avait dit qu’à l’agora, avec notre gouvernance partagée, nous étions dans l’anarchie.

L’anarchie a longtemps eu une connotation péjorative. Elle a longtemps été vue, par les gens, comme « n’importe qui fait n’importe quoi ». Les gens l’assimilaient au désordre, au chaos, à la confusion, aux troubles, aux émeutes, à la pagaille. Cet état de fait, venant à la fois de périodes de notre histoire où des gens, se revendiquant anarchistes, souhaitaient renverser le monde en luttant pour faire tomber le pouvoir et amener l’anarchie, mais également d’homme politique voulant cristalliser leurs actions en focalisant sur le caractère violent de leurs actions, en donnant une connotation négative à la notion d’anarchie. Un peu comme l'œuf et la poule, ces deux parties ont alimenté la confusion dans ce qu’est l’anarchie.

L’anarchie est autre chose. Je reprends la définition de wikipédia:

« L’anarchie est une société fondée sur la démocratie directe sans système de pouvoir vertical tel qu'un gouvernement non soumis au peuple (les anarchistes prônent le mandat impératif et le référendum d'initiative populaire), une économie d'exploitation (refus de l'existence du salariat, des monopoles, des cartels, du capitalisme d'État) ou une religion d'État. C'est la situation d’un milieu social où il n’existe pas de rapports de pouvoir verticaux, de chefs imposés, d’autorité centralisée ; une société où chaque personne, groupe, communauté ou milieu est plus ou moins autonome et souverain dans ses relations internes et externes. Il existe toujours une organisation, un ordre et une loi, mais ces derniers émanent directement du peuple et non d'une entité de domination distincte qui serait dotée d'un pouvoir de coercition hors de la société elle-même. » 

 Tu vois Jacques, on est bien loin de ce que certaines personnes pensent encore aujourd’hui de l’anarchie. Dans notre fonctionnement en gouvernance partagée à l’agora, tu peux voir une forme d’anarchie dans la mesure où nous fonctionnons en auto-gestion. Nous n’avons pas d’autorité centralisée. Chaque personne après une sollicitation d’avis peut lancer n’importe quel projet. Il y a un cadre précis qui peut évoluer en fonction des personnes composant l’agora. Je vois le fonctionnement de l’agora des possibles plus comme un système vivant autonome que comme l’anarchie. En tout cas, 45 ans après la création de l’agora des possibles, on a pu montrer que l’anarchie fonctionne et qu’elle fonctionne plutôt beaucoup mieux que le système centralisé que nous avions avant la nouvelle constitution. 

C’est d’ailleurs comme cela que cela a commencé à bouger dans les années 2020. Beaucoup de tiers lieux, d’entreprises, d'associations, de collectifs se sont créés avec ce mode de fonctionnement. Ils ont montré que cela fonctionnait. Ils ont essaimé. Au moment où la France a commencé à s'écrouler. Ce mode de fonctionnement a naturellement inspiré la nouvelle constitution.

Jean-Christophe Léonard

Jean-Christophe LÉONARD
28 mai, 2022
Partager ce post
Archiver
Se connecter Pour laisser un commentaire
Vendredi 27 mai 2067: Iolé, Assemblée générale de garagagogo
Connaissez-vous le taux d’utilisation d’une voiture en France? Environ 5% pour les particuliers, 60% pour les entreprises. Connaissez-vous le taux d’occupation d’une voiture? De 1,1 personnes par trajet pour les trajets professionnels à 2 pour les déplacement de loisir. Avez-vous connu les garagistes de village capables de donner un coup de tournevis pour reprendre la route? En 2067, les parcs de véhicules sont collectifs, le gens se déplacent globalement moins. Les grands constructeurs ont cédé la place à des communs de mobilité locaux. La mobilité est un secteur d’activité bien plus dynamique que dans les années 2020. Les garagistes ont retrouvé leur place sur tout le territoire. Ils assemblent et entretiennent des véhicules open source comme des voitures partagées, du matériel agricole ou de chantier de chantier. Je vous invite à l’AG de la coopérative d’intérêt collectif qui gère le parc d’un groupement de villages.